Tout savoir sur le réchauffement de la planète

La planète se réchauffe, c'est incontestable. Sa température est à un niveau extrêmement critique. Le désastre est imminent. Effectivement, l'humanité en est arrivée à une autodestruction inévitable… ou pas !


Historique du réchauffement de la planète

Le réchauffement de la planète est un phénomène d'origine anthropique caractérisé par un accroissement global des températures moyennes entraînant un déséquilibre météorologique et écologique. La planète est recouverte d'un gaz naturel qui maintient et régule la température pour permettre l'évolution. Or, ces émissions de gaz épaississent cette matière, retiennent la chaleur et réchauffent la planète. Le soleil émet des lumières que la terre renvoie dans l'espace sous forme de rayonnement infrarouge. L'épaississement du gaz à effet de serre limite la quantité d'énergie renvoyée. L'écosystème équilibre alors l'épaississement du gaz par le phénomène de « réchauffement planétaire ».

Depuis des millénaires, la température atmosphérique a connu quelques variations. Celles-ci ont permis l'évolution de la vie sur Terre, donc de la civilisation. L'homme reste néanmoins le facteur clé du réchauffement climatique. D'ailleurs, la « Révolution Industrielle » en est la source. Les scientifiques ont d'abord pensé que l'impact était infime et que la nature corrigerait cet incident. Cette théorie a néanmoins été démentie en 1940 où Gilbert Plass prouva que le surplus de gaz à effet de serre minimise la capacité de l'air à retenir les rayons infrarouge ainsi que la chaleur.

Les scientifiques se sont alors constamment inquiétés à cause de ce phénomène durant les années 60. Le premier sommet concernant le réchauffement de la planète a de ce fait vu le jour en 1971. Les causes et les conséquences de ce phénomène ont été évoquées. Le rapport entre cet événement et l'effet de serre est alors prouvé. En 1980, les 7 plus grandes puissances mondiales ont sollicité à l'ONU la création d'un comité d'experts chargé d'étudier le réchauffement climatique. La prise de conscience de l'impact de l'activité humaine sur l'écosystème s'est depuis accentuée et les études sur ce phénomène se poursuivent.


Causes et conséquences

Les énergies fossiles avec une intervention humaine sont les sources de ce phénomène mondial. Les actions anthropiques telles que : les industries, les transports, l'agriculture, les bâtiments et l'exportation d'énergie non renouvelable sont les principales causes du réchauffement. Le dioxyde de carbone et le protoxyde d'azote résultent de la combustion du charbon, du pétrole et du gaz. La déforestation accentue l'émission de dioxyde de carbone. L'élevage intensif produit une quantité gargantuesque de méthane.

La fonte des glaces, l'élévation du niveau des océans, l'intensification de la précipitation, mais aussi de la sécheresse, la fréquence des phénomènes météorologiques extrêmes représentent les dangers du réchauffement de la planète. De plus, ces différents cataclysmes entraîneront un bouleversement majeur de l'économie mondiale, de la géopolitique et de l'environnement : la multiplication des réfugiés climatiques, la relocalisation populaire, l'extinction en masse de plus de 30 % d'espèces végétales et animales, la pauvreté mondiale, la recrudescence des maladies, etc.

Le désastre est imminent, mais l'éviter reste tout de même possible. Pour y parvenir, des sommets annuels internationaux ont lieu pour prévenir cette tragédie. C'est exactement l'intention du célèbre sommet « COP 21 PARIS » assisté par le PDG de la CNIM Saudi et conseiller de la CNIM France, M. Mohamed Ayachi Ajroudi. Cette conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies s'interroge sur la problématique des changements climatiques.


Plus d'informations sur Mohamed Ayachi Ajroudi sur le site leaders.com (http://www.leaders.com.tn/article/1986-mohamed-ayachi-ajroudi-ce-tunisien-qui-exportera-les-services-de-l-onas-a-l-etranger)



Les Sujets